AMSTERDAM épisode 2….. VENDREDI !

Hop, hop debout ! Il ne faut pas que je traîne au lit les portes de OnStage ouvrent à 8h30….. et j’ai encore quelques swaps à échanger.

J’en ai encore pris pleins les yeux de nouveautés, de techniques montrées sur scène pour nous faire découvrir quelques produits du prochain catalogue.

J’ai aussi bien rigolé par moment avec les traductions « à sa façon » de Félix (pour celles qui ne savent pas qui il est je vous explique ; c’est notre traducteur « maison » qui a un humour de ouf, qui est toujours à notre écoute…. bref il est adorable). Il nous fait les traductions de tout ce qui est dit – et heureusement pour les nulles en anglais comme moi…. sauf qu’il rajoute des petits commentaires, des onomatopées etc… ce qui fait que lorsque  qu’il nous fait son petit speech, alors que tout le monde est silencieux en train d’écouter ce qui se dit, on entend d’un coup dans la salles des rires…. cherchez pas ce sont les françaises qui rigolent. Bonjour la réputation lol !

Même Sara (notre PDG) l’a constaté en nous entendant rigoler et disant que si les françaises rigolaient c’était à cause de Félix. MDR !

Après cette nouvelle journée (fin à 17h00) direction le centre d’Amsterdam …

…. avec Martine (ma petite-petite filleule SU – photo de Mimybat), pour une découverte de la ville.

Trajet en Tramway ; « fastoche » on le prenait devant le parvis et il filait directement à la gare Centrale.

Premier arrêt dans une rue piétonne remplie de petits commerces de rue.

On n’y est pas resté longtemps vu qu’ils pliaient boutique (18h), du coup on a continué à pieds pour rejoindre la Place Rembrandt où une surprise de poids nous attendait. Voyez plutôt….

La « gente dame » que je suis a été très bien accueillie par ces messieurs en jabot.

Bon pas sûre que ma tenue vestimentaire leurs ai plu mais bon pas grave de toute façon ils pouvaient rien dire, hi, hi !

Une fois les révérences faites à tout ce petit monde, direction le marché des fleurs.

Alors là comment vous expliquer : Les boutiques ont pignons sur rue ET sur le canal.

Je m’explique. La partie avant des petits commerces est bariolée ; un joli capharnaüm organisé s’offre à nos yeux. On trouve des bulbes de tous types de fleurs et de plantes par centaines ; devrais-je dire par milliers ? Oui certainement.

La partie arrière est « posée sur le canal ; en quelque sorte le « cul dans l’eau »…. ou comment agrandir sa surface sans prendre de place sur la route.

Une boutique m’a particulièrement accroché l’oeil ; en plus de tout ce qui fait le charme du marché de fleurs, elle vendait à profusion des fleurs sêchées pendues au plafond de la boutique.

Une sensation de zénitude et de douceur, voilà l’état d’esprit qu’on avait en quittant ce lieu.

 

On ne peut toutefois pas quitter ce lieu sans parler de « ça » ! LA plante interdite en France (dont je tairais le nom, pas envie de voir mon blog fermé pour mot subliminal illicite, lol).

C’est hallucinant ! Il y en a partout mais surtout je n’ai jamais vu autant de dérivé de produits faits avec elle…. Glaces, bonbons, tablettes de chocolat, bières aromatisées, suçettes, et j’en oublie.

Pareil pour les souvenirs. L’humour est au rendez-vous avec tee-shirts, casquettes, stylos, porte-clefs. La liste serait trop longue pour la noter ici ; mais cela vous donne une idée de ce que j’ai vu.

Toujours dans cette rue du marché aux fleurs, dégustation des différents goudas ; travaillés avec pleins d’arômes différents voire même en couleurs.

Rencontre avec une vendeuse charmante et parlant français c’était trop cool pour les explications et pour enfin entendre parler ma langue.

Avec Martine on a bien sûr goûté les fromages, mais pas que… on a aussi testé leur spécialité gâteau des crêpes fourrées au caramel (un peu le même principe que celles des Belges).

Découverte fortuite durant notre balade….

Le Musée des tortures.

Euhhh comment dire ?

J’avoue on n’a pas été tentée de visiter. Brrrrrr j’en ai eu des sueurs froides.

Je suis sûre que vous vous demandiez quand je montrerai des tulipes 🙂 Les voilà !

Il y en avait partout (c’est la pleine saison) mais bon j’allais pas non plus toutes les prendre en photos si ?

Non ce que je veux aussi vous montrer c’est le genre de boutiques qu’on trouve un peu partout dans le centre de la ville…. Les diamentaires. Sérieux vous saviez vous qu’ils sont connus pour ça ?

Pas moi. Mais bon on est juste passé devant parce que je ne pense pas que mon chéquiers (et mon banquier) aurait aimé que je prenne quelque chose.

Quelques monuments vus sur notre parcours. Je trouve qu’il y a une diversité de bâtiments c’est quelque chose d’incroyable.

Un vrai patchwork, un bric-à-brac immobilier.

Pour boucler la boucle de cette promenade, retour vers la place Rembrandt pour tenter de trouver un restaurant ayant des spécialités hollandaises…. Si je vous dit qu’on n’a pas trouvé, vous me croyez ?

Pourtant c’est la vérité ! Rien, nada, que dale, walou.

Une chose est sûre on n’a pas testé ceci…..

… Une boutique de restauration rapide…. je dirai même plus de restauration « go/out » (je trouve que ça représente bien le truc). Tu achètes ton hamburger, ou ta saucisse dans un compartiment.
J’ai d’abord pensé que c’était conservé chaud mais non en fait les gens achètent des hamburgers cuits mais à manger froid. Gloups pas fait pour moi ce genre de nourriture.

A défaut d’un restaurant de spécialités, on a finalement mangé dans un restaurant « classique » autour d’une variation de salades et de burgers (cuit et chaud pour le coup, lol !)

Puis retour chacune dans son hôtel pour une nuit bien méritée.

Ainsi s’achève cette journée de vendredi.

A demain pour la suite, Bonne soirée !